le syndrome timki winky

Publié le par chervalin

Il y a des moments, comme ça, furtifs et gracieux où on se retrouve tout attendri et avec le doux sentiment de se retrouver dans le monde des télétubbies.
j'appelle cela le syndrome timki winky.
(un des personnages des télétubbies)
 
Cela fait plusieurs mois qu'il vient régulièrement Fab. Un matin, Il me parle de sa copine Eline et elle voudrait bien discuter avec moi, se faire connaître et comprendre.
Fab a une vingtaine d'années. Un soir de trop de cannabis, de jeunesse à brûler, il a suivi des potes, pas trop potes justement et il s'est retrouvé avec eux dans cette immense Audi, trop neuve, trop luxueuse et trop chère pour des minots guère fortunés.
Mais voilà, les enfumades du THC, brouillent les pistes et perturbent l'échelle des valeurs.
Fab est bien dans une voiture volée que ses acolytes d'un soir lui demande de garder pendant qu'ils vont tous les deux chercher quékchose.
Le problème du quékchose c'est qu'il va se transformer en quelqu'un qui va leur tirer dessus
Visiblement celui-ci ne s'est pas laissé faire et c'est à Fab, chauffeur improvisé de démarrer en vitesse et de foncer pour échapper à ce western moderne.
C'est pas fastoche à conduire une Audi puissante et Fab ne connaît pas trop la route.
Le ravin n'était guère profond. Fab s'en sort avec quelques fractures,  mais ses acolytes eux, sont bien  plus qu'abîmés. L'un d'eux restera paraplégique. 
Il tente de retisser une vie Fab en attendant le procès. Il est sérieusement touché par cet évènement en prenant compte de sa responsabilité.
Il tisse.
Il tisse et retrouve ce bout de petite fille qui veut croire en lui et qui est éperdument amoureuse.
Alors elle est là Eline, ne lui lâchant ni la main, ni les yeux.
Elle a un minois sympa, des yeux verts étincelants, elle est étudiante en architecture et lui est un archange triste. 
Même quand elle me parle ou m'écoute elle le regarde.
Du coup, je suis aussi fasciné par ce tendre tableau que je parle, je leur parle de plein de trucs savants.
C'est facile ils ont tellement à apprendre.
Mais je suis certain que je parle tout seul.et qu'ils ne m'écoutent pas. 
Le pire c'est que je m'en fiche qu'ils ne m'écoutent pas.
C'est ça le syndrome Timki Winky. 
Rester là spectateur, devant deux enfants perdus et étonnés devenus des elfes.
j'ai le sentiment que si je me tais, la magie s'arrêtera et qu'ils partiront.  

Publié dans adolescences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cafardages 15/02/2013 18:20

encore une tranche de vie dont on ne connait pas l'avenir même s'il semble pour le moins incertain. Remarquablement raconté comme d'hab

cat 12/02/2013 10:04

c'est si joliment écrit... on ressent la magie timky wimky jusque dans tes mots

Labaronne 10/02/2013 08:39

moins 17 !!!! si tu as du soleil c'est bon, j'aime, nous avons6 sous le pluie et le gris, et ça ne donne pas non plus envie de sortir, mais tant pis, je vais quand meme au marché des paysans -
bonne journée

Labaronne 09/02/2013 17:30

Mais il va bien falloir que les elfes se posent dans la réalité et là.......ni télétubies ni bisounours, ils risquent d'avoir mal

chervalin 10/02/2013 08:33



......comme pour tout le monde, ils sortiront de la fusion amoureuse et se découvriront .


Coucou Labaronne,


quand je vois qu'il fait moins 17 dehors je me demande bien pourquoi je ne suis pas resté au lit.


Des fois je vous envie de résider dans des régions clémentes.