Le témoin (maudit slam)

Le témoin (maudit slam)

 

 

 Je vous avais vu, car j’étais bien présent

Et je viens devant vous vous parler de ce temps

Où Mélycène était belle, s’amusait et riait

Avant votre rencontre et vos sinistres faits

Je viens à votre procès, témoigner ma colère

Et entendre un fragment,……. de vos paroles guerrières 

 

 

Je vous avais vu approcher  nos collines                  

Vous parliez haut et fort, vous aviez décidé                 

D’faire un tag sur une pierre, de 1000 siècles votre aînée                 

Comme on marque une place par  un p’tit jet d’urine                  

Un Graf, un furoncle, en sorte votre alphabet                 

La pierre de Mélycène,………. Où elle allait prier 

 

                   

 

 

Je vous avais vu,  redescendant, fiers

L’épreuve est réussie, Oh les beaux mercenaires

Et je vous reprochais, votre triste signature

Que la montagne vomira vos grands jets de peinture

Vous étiez atterrés qu’on griffe votre splendeur

Alors, j’ai pris  des coups, ……….. J’ignorais vos valeurs

 

  

Car je crains que derrière vos discours identiques             

Quête d’identité ou soucis d’esthétique                  

Vous ne mettiez à l’œuvre un réel changement                  

Le pouvoir vous attire, comme le moindre tyran                 

Vous placez haut le muscle, la voiture, l’apparat                 

Vous cultivez le groupe,……… et vantez la mafia 

 

 

 

                                                                         

Je vous avais vu menacer Mélycène

Venue à mon secours et entrer dans l’arène

Courageusement à 5, vous l’avez maîtrisé

Bousculé, tripoté, agressé, humilié

Oh la belle victoire, gagnée sans trop de peines !

Vous en ferez un slam,………. sur la tombe de Mélycène ?   

 

                                   

 

 

Oui, je vous avais vu, pourtant je suis aveugle                 

Infirme de naissance, j’ignore la lumière                 

J’imagine la vie sur l’écran de mes paupières                 

J’y vois ce que j’entends et ce que devine mes sens                 

Je sais ce que vous êtes, j’ai lu votre apparence                 

Car je vous ai bien vu,…….. Même si je suis aveugle.  

 

 

 

Mélycène  est sortie, abîmée, fracassée

Elle guettera le jour où vous serez libérés

La force de sa colère vous devine  perdus

Moi qui n’ai rien pu faire, devant vous, je suis venu

Pour entendre vos mots et deviner  vos yeux

Qu’il vous faudra chérir,…….. Elle a un contrat sur eux ! 

 

Chervalin