l'appart'hotel

Publié le par chervalin

Elle me fixe et cherche surement à m'en imposer.

Je suis sûr qu'en cet instant son objectif est de sortir gagante de l'entrevue.

Elle est âgée de 15 ans, se traîne en 3ème d'insertion et répond quand même docilement à ma convocation.

Elle affiche son adolescence avec détermination et se surprend à écouter, comme si être attentif au discours d'un adulte devenait brusquement possible.

En fin de compte elle est contente qu'on attache de l'importance à son avis. Apeès tout c'est bien d'elle qu'il s'agit dans cette histoire de divorce.

Elle sait qu'elle a pris le pouvoir sur chacun de ses parents qui n'ont pas eu la bonne idée de mettre de la distance kilomètrique , après leur séparation.

Ceux ci résident dans des logements superposés.

Et notre petite délurée fait la navette dans la montée d'escalier dès qu'un de ses parents s'autorise une remarque.

La naïveté a des limites mais ces parents là semblent ne pas saisir qu'ils sont devenus des pantins dans les fines mains de leur rejetonne.

Alors ils s'étonnent de son comportement délinquant et de sa désinscription scolaire. Ils ne posent pas la faute sur l'autre mais se disent in peto que quelqu'un pourrait bien mieux s'en occuper de cette fillette ingouvernable. Qu'il pourrait bien, celui là,  lui apprendre la politesse et le respect du cadre et qu'il lui renden toute éduquée et bien finie.

Je n'exagère pas.

Le coté navrant, c'est que les parents résidants à 3 mètres l'un de l'autre ne se parlent pas mais tiennent le même discours et ont la même demande.

Ce n'est pas une demande d'aide.

C'est vraiment une demande de délégation d'éducation pour laquelle ils ne se sentent pas concerné.

Ils me font une demande d'admission dans un  foyer pour règler le différend concernant l'organisation de la résidence principale et du droit de visite et d'hébergement.

Et la gamine est d'accord du moment qu'elle aille dans le foyer où se trouve sa copine et qu'elle puisse rentrer chez elle quand elle le souhaite.

En fin de compte ce qu'elle veut c'est une chambre d'hôtel aux frais de la collectivité.

15 ans.

Le choc de l'apprentissage du cadre et du respect des adultes ou des obligations va être coton à digérer.

Sutout qu'elle n'aura pas le choix de l'établissement. Qui risque d'ailleurs de se situer à l'opposé du département.

Pas pour l'embéter non, mais par manque de disponibilités sur place.

L'éducatrice qui la suit ne rigole pas du tout. Et la perspective du foyer apparaît comme la bonne mais sera fatalement compliquée à gérer.

Par boutade j'ai proposé d'envoyer chacun leur tour, ses deux parents en foyer pour qu'ils apprennent à découvrir un cadre.

Je me demande si cela ne serait pas la solution. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article