Maître jaunâtre

Publié le par chervalin

Je ne sais pas vous, mais moi je doute.

Je commence d'ailleurs sérieusement à douter de moi , de douter ainsi.

 

Les jeux télévisés où quelques personalités du show médiatique viennent paticiper pour faire gagner de l'argent à des associations ou autres oeuvres sirupeuses larmoyantes.

N'inssistez pas pour me démontrer que les concurents et autres invités n'ont pas d'oreilletes ou autres pré réponses aux questions. Ce n'est pas la peine, je suis convaincu que l'émission est préparée et scénarisée avec une oreillette, avec un souffleur opportun qui indique la bonne réponse.

C'est constant chez moi. Impossible d'être sans réactions.

Vous immaginez, la belle Adriana Karembeu associée à l'animateur Christophe Hondelatte à l'émission "N'oubliez pas les paroles" se gauffrer à la deuxième chanson, après avoir usé tous leurs jokers ? Gain: 1000 euros!!! Comme le disait Coluche, coupez, on va la refaire.Tous arrivent quasiment à la fin du jeu et décrochent les 35000 ou 50000 euros que l'ont fait miroiter aux concurents lambdas.

Et quelque soit le jeu télévisé, je ne crois pas un seul instant qu'il ne soit pas scénarisé et aidé pour des raisons d'audimat.

Parfois c'est presque flagrant, de les voir si détendus si sûr d'eux, puis brusquement jouer les anxieux, les angoissés, complètement impliqués dans un jeu dont ils font semblant de découvrir les règles, de se donner une image sympathique. Je n'ai pas de mépris pour ceux qui s'exposent, ni pour ceux qui animent ce jeu, mais pour ceux qui le programment.

je me rappelle Guy Lux et son faire valoir juridique, Maître Jaunâtre lors de l'émission de variétés "Le palmares des chansons" où les téléspectateurs devaient voter dans la semaine, avant l'émission.

Vous vous souvenez aussi.

C'était il y a un sacré moment.

Rappelez vous les fiches qui se triaient sous nos yeux par des moyens mécaniques et les noms des quelques fiches des vainqueurs lues à l'antenne sous le regard impitoyable de Maître Jaunâtre.

Qui ne disait jamais rien d'ailleurs. Mais il était là. Il pouvait attester que personne ne mettait les mains sur les fiches.

Cela faisait au moins sérieux. On était tout autant manipulés, roulés dans la farine, mais on y croyait. Il y avait maître Jaunâtre.

Maintenant c'est fini, qui vérifie ?

Qui va nous rassurer que les personnes présentes devant nos yeux à cette émission sont des membres de la production ou des naîfs, venus se la jouer devant les caméras?

Où qu'il est Jaunâtre ?

On vérifie si les sportifs sont dopés, et encore pas trop. On révèle une affaire de temps à autre afin de montrer qu'il y a une lutte. Mais bon, vous savez comme moi, que ce sont des mollécules qui peuvent s'amalgamer dans un produit qui est repéré et dans un autre qui ne l'est pas du tout. Les détecteurs de produits ont toujours un voir deux temps de retard.

Qu'y faire ?

Disparu maître Jaunâtre.

Lui seul pouvait être le garant que les tricheries sportives, les magouilles de jeux télévisés s'entouraient d'un voile de sincérité et d'honneteté.

Fini Jaunâtre, on fera sans.

Ce n'est pas qu'il n'y ait plus de sous pour convoquer un huissier, c'est que Maître Jaunâtre devait être le seul à accepter de venir, le soir après les heures de bureau. Cela le rendait quelques peu saumâtre, Maître Jaunâtre, de rester là à faire semblant d'être indispensable.

Plus besoin de vérificateur, l'ordonnateur a tous les pouvoirs.

Je lance un appel... Qu'est devenu Maître Jaunâtre.........

D'aucuns disent qu'il revérifie les fiches car dans le palmares des chansons de Sheila, il y aurait eu une erreur et madame Poncharon n'aurait jamais dû percevoir les 43,50 francs.

Il parait......

Il y aurait prescription, mais bon, c'est pour dire, comme dit un mien cousin.

 

chervalin 

Publié dans médias

Commenter cet article