Le rot

Publié le par chervalin

Et voilà, c'est parti.

L'euro de foot et sa noria de pubs, ses interviews si instructives, ses images chocs de joueurs attérés, jubilants ou éffondrés, ses embrassades démesurées, ses HYéééééééés, ses angoisses du gardien de but devant le péno ou les pétoches des défenseurs devant le mur, ses Ouellépapasséloins, ses colères des entraîneurs (tiens au fait, il n'y a pas beaucoup d'entraîneuses pour encadrer les mecs, alors que chez les filles cela semble normal) et puis enfin ses commentaires.

 

Ses commentaires.

ARRGHHH

 

Je fais vraiment une fixette sur les commentaires.

Ces  navrantes roucoulades pour millionnaires fragiloux se roulant sur l'herbe tendre dès qu'un bourrin leur carresse une chaussette,  exaltant les individualités ( un comble pour un sport d'équipe), caressant l'imbécilité du spectateur

( en lui envoyant des jeux de SMS tellement compliqué, qu'il en est très perturbé, le téléspectateur de fouteballe, pendant tout le match. Bah oui, la réponse n'arrive qu'à la fin du match. Un peu avant les arrets de jeu et l'autre navrance a mobilisé son attention et sa réflexion et en a perdu le sens du jeu, ne sachant pas vraiment le résultat, ni même plus le nom des équipes. Le pôvre. Il faudrait interdire par décret, le coup du jeu par SMS surtaxé. C'est une question d'hygiène pour le sport, car il y a trop de déperdition d'attention et un relachement se fait nettement sentir pendant la deuxième mi-temps.)

 

Comment taire ces commentaires.

Coupe le son, me dit l'autre.

 

Ouai mais c'est plutôt triste un match sans le son et les rumeurs grondantes d'un stade de 50000 personnes.

 

Pourquoi, il n'y a pas qu'un seul gugusse d'abord qui commente ?

Pourquoi ils se mettent à trois, au fait ? 

Quatre même, il y en a un qui surveille le temps qui reste à la fin de chaque période.

Il annonce tout chose, qu'il y a machin qui va entrer en jeu car il est parti s'échauffer avec truc.

Ah bah non c'est truc qui rentre.

 

A mon avis il en manque.

Quand j'étais petit, il y avait une histoire à geste qui se faisait avec les doigts de la main:

Celui là il l'a vu.

Celui là il l'a entendu.

Celui là il l'a cherché

Celui l'a il l'a découvert

Et le petit il l'a mangé.

Voilà il leur en manque un des commente ta soeurs.

Bon allez j'vous laisse le match va commencer.

 

Publié dans foot

Commenter cet article

Corinne 10/06/2012 19:49

Tu ne m'en veux pas si je ne suis pas là ? Déjà que j'entends (vu que mon homme regarde !) NON je peux pas !!!! Bons matchs