La valse des pourquois

Publié le par chervalin

Quand je lui demande pourquoi,

Il me dit qu'il ne sait pas.

Qu'il lui arrive d'avoir encore des pulsions et qu'il les jugule en mettant des sous vêtements de femme.

Il ne sait pas pourquoi.

Même quand il réfléchi, parfois fort, il sait pas.

Il me dit que c'est normal de frapper ses enfants quand ils font des bêtises. Son père faisait comme cela avec lui.

Il est de l'ancienne école. Je fais comme il faisait, je sais pas faire autrement.

Il me dit que non son père n'était pas fétichiste et qu'il n'avait pas de déviances sexuelles. Enfin peut être car il ne sait pas.

 

Sur 5 enfants il a deux fils en prison pour viol et deux filles victimes de viols.

Il me dit qu'il ne sait pas

Et que non il n'ira pas les voir. Il ne voit pas pour quelles raisons il irait les voir.

Le deuxième, il sait c'est sur sa soeur cadette. Pourtant il l'avait prévenu sa fille de faire attention à son frère.

Et bien non. Elle l'a pas écouté. Elle a ce qu'elle mérite.

Dont une plainte contre lui.

Là il sait, c'est une vengeance de sa fille aînée contre lui.

Il me dit qu'il ne sait pas ce qu'elle lui reproche.

Il ne les voyait pas sinon pour leur balancer des torgnoles

Ce n'est pas de sa faute car ce n'est pas lui qui les élève. C'est sa femme.

Il ne sait pas trop si elle y arrivait car il était tellement ivre qu'il ne voulait surtout pas qu'on vienne l'em... avec les histoires.

Il ne sait pas triop ce qu'elle fabrique dans l'éducation. Lui s'en occupe pas. les enfants  cela le dégoute de les changer tout ça!.

Sauf les jeunes filles.

Il me dit qu'il ne sait pas.

Peut être parce qu'elles vont être des femmes, sauf qu' il préfère les filles un peu masculines.

J'ai toujours voulu être une fille.

Il me dit qu'il ne sait pas.

Même si lorsqu'il était enfant il a été abusé comme ça, comme ça et encore comme ça, mais il dira pas par qui.

Cela ne regarde pas la justice.

Là aussi il sait. C'est sûr cela n'a rien à voir avec ce viol dont on l'accuse. N'importe quoi! mon pauvre Monsieur, vous n'y êtes pas du tout. C'est rien que des menteries de jalousie.

Il me dit qu'il ne sait pas.

Le pourquoi de ces mensonges et de ces désignations.

S'il est parti avec une de 15 ans, cest pour faire réagir sa femme qui est partie coucher avec un autre.

C'est pour la ramener à la raison.

Pour la punir, il est parti avec la fille de son amant.

Il me dit qu'il ne sait pas.

Ce qu'est la majorité, la minorité c'est tout  pareil.

Ses enfants c'est le juge qui les a pris. je lui ai dit j'arrive plus à les mener, je suis trop bourré. faut que vous les éduquiez, moi ils m'écoutent plus. 

Que non bien sûr, personne ne l'a vu travesti. Ou peut être quand il était bourré. je l'étais tout le temps alors.

Il me dit qu'il ne sait pas.

Si ses enfants l'on vu faire ses ébats dans cette tenue. S'ils y ont participé.

Et pis même, cela changera quoi puis qu'il n'y est pour rien de ces menteries.

Il me dit qu'il ne sait pas.

Et que je l'énerve avec mes pourquois, que ça tourne dans sa tête et qu'il ne sait plus sur quel pied danser.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Labaronne 17/04/2011 22:00


dur à lire, et j'imagine pas facile à écrire.ça fait froid partout


chervalin 18/04/2011 08:30



Oui, l y a dans le détachement de cette personne un franc et puissant malaise. I y a quelques années j'avais lu un livre de Pistorius qui s'intitulait "Le syndrome du garçon d'à Coté"


L'idée est de rappeler que nous nous protégeons en élaborant ou n'immaginant rien sur l'univers de notre voisin.


Heureusement. Non pas parce qu'il serait un personnage louche ou dangeureux, mais parce qu'on ne pourrait plus rencontrer ou dialoguer avec qui que ce soit. 


Pourtant il arrive que celui là, à bien y regarder, montre un comportement inquiétant que nous refusons de voir ou pire, que nous banalisons.


En fait ce que nous découvrons lorsque nous entrons dans la sphère privée c'est de l'histoire et un tissage de liens.  Ce tissage forme bien souvent un noeud que nous avons pour mission
d'aller dépatouiller


 Et parfois nous repèrons une personnalité très dérangée qui n'a aucune conscience de ce qu'elle est en train de vivre au regard de la Loi et des usages. Un type dangeureux dans ses
relations à autrui et dans ses désirs et pulsions.


Et ce type là déambule à coté de vous. C'est cela qui fait froid ans le dos.


Maintenant, l'écrire cela permet aussi, de le mettre à distance et de se protéger de la banalisation. 


Merci, La Baronne de votre remarques.