La perle

Publié le par chervalin

Les filles d'ici ne l"intéressaient pas.

Il recherchait sans le comprendre vraiment, une fille différente.

Une fille tellement originale que cela en épaterait plus d'un.

Avec elle à son, bras, il jubilerait.

La seule chose qui l'agaçait, c'est qu'il ne savait pas vraiment les raisons obscures qui l'orientait vers ce choix.

 

Alors il est allé sur un site de rencontres.

Là c'est bien, il pourra sélectionner et trouver cette perle.

Il a fouillé, sélectionné, hésité et recherché. Il s'est lassé, a cent fois abandonné , il s'est usé les yeux sur son ordi.

Et puis il y avait cette jeune slave moscovite qu'il avait depuis un moment sous le coude et qui continuait à apparaître sur le site.

Il a tenté l'impensable. Oser prétendre tenir dans ses bras une si jolie demoiselle, la gloire  pour lui.

Pour voir.

 

Elle l'informe qu'elle vit dans un appartement avec trois autres familles.

Il lui dit qu'il est employé dans une pépinière et que sa mère réside au rez d'une grande maison.

Il a beaucoup de pièces, autant qu'elle veut.

 

 

Il a communiqué et elle venait à Paris le mois prochain.

Rendez-vous, émoi, inquiétudes, palpitations de l'aventure.

 

Le verdict est net, Ils se plaisent et se croient amoureux.

Se croient, car tous les deux font semblant de vouloir l'être.

Un peu comme un gamin de 8 ans souhaite se convaincre que le père Noël existe.

Un peu pour la magie.

 

Vous devinez la suite.

Elle veut rester, il veut la garder, Ils se marient vite pour qu'elle puisse prolonger son séjour, ils courent après les documents administratifs,ils veulent fonder une famille, ils ont un enfant, elle ne trouve pas de travail, il lui apprend le français, elle ne sort presque pas, elle fait mal le ménage, il rentre de plus en plus tard, elle s'ennuie de son pays, il est fatigué par le bruit du gosse, elle déprime,  il la frappe et elle le quitte avec l'enfant.

 

Tout ça en 18 mois.

Il se dit qu'il a le droit pour lui et réclame aussi, la résidence de l'enfant.

Il devine qu'elle peut partir à tous moment avec l'enfant et qu'il ne pourra pas faire grand chose.

Il a raison.

Il est subjugué par sa détermination et le pouvoir qu'elle impose pour l'organisation ou pas du droit de visite.

Elle se moque bien des écrits du tribunal.

Elle allaite encore le bébé et lui ne sait pas du tout s'en occuper.

En fait elle le tient.

 

Quand elle est partie en vidant la maison, il n'a pas bougé.

Quand elle lui demande de régler la pension alimentaire s'il veut voir l'enfant, il s'exécute.

Il sait qu'il ne pourra pas la retenir ni même aller chercher l'enfant dans cette si grande Russie.

 

Alors, il lâche prise et décide de les oublier elle, si belle, si blonde, si slave, si cajoleuse, si distante et si froide.

Et ce bébé, si étranger.

 

Maintenant, après avoir laissé les larmes humidifier les tournesols dans les champs où il allait se cacher, il est revenu derechef vers son ordi.

 

Il a pris une grande décision:

Il va changer de site de rencontres.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nais' 05/07/2012 10:36

Oui, et c'est ca qui est super ! Mais les femmes ne sont pas vraiment raisonnables non plus, de ce que je peux en juger ^^
Merci :)
A bientôt !

Nais' 04/07/2012 11:13

Sordide, en effet... Mais j'ai adoré la chute, c'est bien trouvé, intelligent et drôle !

chervalin 05/07/2012 08:38



Merci Nais


La chute est une porte souriante sur l'espoir et sur la vie qui malgré tout continue.


C'est aussi un clin d'oeil au fait que nous ne sommes pas vraiment raisonnable nous les hommes. 


je vais aller faire un tour sur ton site



Corinne 27/03/2012 11:09

J'ai une de mes soeurs qui est tombée dans une arnaque dite Ivoirienne, en allant sur un site de rencontres, ça été dramatique, des mois de négation avant d'appeler au secours, du sordide....

chervalin 27/03/2012 13:58



derrière ces rencontres, il y a une sorte d 'abnégation ou de fatalisme.


En fait, je pense que le cerveau s'organise pour que la rencontre soit belle puisqu'elle est voulue et rêvée belle. Alors il triche avec la réalité et est contaminé par la peur de l'échec et de
l'humiliation. (une de plus certainement) Ils font semblant d'être amoureux.


Lorsque je leur demande ce qu'est le sentiment amoureux, ils sont à coté, voire même très loin.


Non ils n'ont pas vécu de relation fusionnelle, 10 centimètres au dessus du sol. enserrés à ne plus pouvoir penser sans l'autre, au coeur d'une bulle inateignable.


Ils me parlent de confort et de situation, de papiers administratifs et de meubles à partager.


C'est bien sûr sordide, Corine,  tu as raison.



Corinne 27/03/2012 01:03

Combien de cas semblables ?Un enfant comme une marchandise, quelle tristesse...

chervalin 27/03/2012 08:45



C'est marrant, je ne voyais pas l'enfant comme une marchandise.


mais plutôt comme un outil, un instrument.


Ce sont les sites de rencontres qui prennent les gens ( désespérés ou trop timorés) pour des marchandises



Labaronne 26/03/2012 22:21

Se fabriquer son rêve, brique après brique, en oubliant le lien qui doit faire tenir tout ça .........

chervalin 27/03/2012 08:46



c'est vrai, le lien d'amour et le jeu du don et du contre-don.