la fleur au fusil

Publié le par chervalin

Elle m'agace, Gilberte avec sa naïveté pathétique et touchante.

Elle me conte son désarroi, sa douleur, son désespoir et tant d'autres maux effectivement, on serait tenté de la prendre sous son bras et l'emmener derechef vers la clinique psy la plus proche (ou la plus lointaine).

 

Gilberte, faut la comprendre, son compagnon vient de lui tirer dessus avec un fusil.

Un vrai fusil,  pour la chasse.     

 

Elle avait rencontré ce Dom Juan, vieux beau, roulant en Porsche, bellâtre élégant et racé,  rentier demi fortuné,  d'une bonne trentaine d'années  son aîné. Il voulait butiner cette tendre petite fleur et pas forcément la garder pour son quatre heure. 

 (voilà c'est dit. Vous avez saisi que je ne l'apprécie guère).

 

C'était il y a déjà 6 ans et Gilberte buvait ses paroles.

Gilberte est une luronne naïve et affriolante d'une petite vingtaine de printemps. Une fleur de mandarine, abonnée à Voici , passionnée de romans photos.

 

Avec courtoisie et délicatesse, il lui annonce:

-Tu sais bébé, tu es ma treizième, peut être que cela te portera chance.

 

Elle se disait  que pour tenir, elle n'avait qu'à devenir sa chose, son esclave, elle céderait à tous ses caprices (un rêve!) et, il n'y aurait pas de quatorzième. 

 

Et si!

une quatorzième et même une quinzième, mais Gilberte s'accroche.

C'est une fleur tenace. Elle se dit qu'elle refleurira à la prochaine saison.

 

Les nouvelles venues, s'interrogent sur cette femme qu elles  prennent négligemment  pour une servante. Elles ne comprennent pas très bien ce tutoiement avec le maître de maison, ni pourquoi cette hostilité envers elles et ne saisissent pas les raisons de sa présence envahissante.

 

- Vous êtes sa fille ? Une nièce ?  sa soeur ?.... Bah répondez bécasse !!!

 

Gilberte n'en a cure, elle continue d'idolâtrer son compagnon qui s'est bien habitué à sa présence, ses vêtements sont impeccablement repassés, ses chaussures cirées, les chambres sont toujours nickels et ses réveils sont parfois agrémentés de coquineries. (fleuries)

 

Elle résiste Gilberte.

Elle avait réussi à écarter la quatorzième mais la quinzième lui tient la dragée haute.

 

Voilà que son aimé vient d'avoir un accident d 'escalier.

Fichtre.

Le voilà bien abîmé et contraint au fauteuil et aux béquilles pour un paquet de temps.

 

Bloqué à la maison, Il lui demande d'aller chercher la quinzième, qui est encore mineure et n'a pas le permis.

Gilberte s'exécute, ravie d'être reconnue et indispensable. La voilà promue infirmière à domicile, et chauffeur de son mai-maître.

Peu lui importe la demande, ce qu'elle retient c'est qu ' '' Il" lui demande.

Gilberte attend patiemment dans la pièce voisine que la quinzième ait terminé (son office) l'entretien.

Et elle la ramène, sans mot dire.

Et sans maudire.

Et cela pendant un bon mois, jusqu'à l'accident.

 

La quinzième est morte sur le coup et Gilberte est responsable. Pas respecté la priorité.

Aie.

Voilà le pourquoi du coup de fusil vengeur.

Loupé d'ailleurs.

Et le recul du canon lui a pêté l'épaule.

En plus.

 

Et Gilberte vient me voir pour l'aider, à expliquer à son compagnon, poursuivi pour tentative de meurtre, que ce n'est pas de sa faute, si la carabine est partie en arrière.......

 

Je l'ai mise à la porte avant de sortir mon fusil.

Même s'il n'y a qu'une fleur au bout.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chouette-chouette 26/01/2013 17:48

Désarmant.

chervalin 27/01/2013 10:01



joli, le "désarmant" un sens du raccourci au poil.


Je le prendrais bien comme titre.


Tant pis ou trop tard.


 



les cafards 08/11/2012 17:19

principe N° 1 : toujours se méfier des bellâtres !

cat 05/11/2012 10:52

C'est tellement dur d'ouvrir les yeux parfois....

Labaronne 04/11/2012 14:32

quand ça veut pas ça veut pas.....j'en rigole, mais le salaud s'en tire avec seulement une épaule démise et elle va continuer à faire l'infirmière ????

chervalin 04/11/2012 18:42



certainement Baronne.


 avec lui peut être pas mais avec quelqu'un d'autre c'est plus que probable.


Des personnes fragiles et perdues comme cela, je pense qu'il y en a beaucoup dans les sectes