l'espace entre les deux maisons

Publié le par chervalin

Basile venait de toucher une très belle somme d'un héritage pas trop lointain.

Alors un soir il est venu s'emparer de la maison.

Déçu car elle était mitoyenne.

La famille d'à coté avait une floppée de marmots et résider là ne l'enchantait guère.

Il n'y avait pas assez d'espace entre les deux maisons.

 

C'est dit, il la vendra et ira, là où son nouveau standing réclamait  plus d'honneurs et de considération.

Basile avait un petit défaut que son héritage allait malheureusement alimenter:

Il est joueur. Son truc c'est le casino.

Rincé à plusieurs reprises, il s'est retrouvé dans des bistroquets PMU pour se refaire gentiment.

Sa femme l'avait quitté depuis belle lurette mais ses créantiers eux ne le lâchaient pas.

 

Pour les semer il eût l'idée d'emménager dans sa nouvelle demeure. Comme cela discrètement.

C'est là qu'il découvrit la voisine.

Sans ses marmots et marmottes elle était plutôt gironde et même souriante.

 

On ne sait pas comment il l'a amené dans ses bras, mais ce qu'on est sûr, c'est qu'elle était plutôt d'accord.Le rôle de bonniche que lui laissait son crétin de mari la lassait.

Il n'y avait pas loin à aller et le mari travaillait sur des chantiers là bas au loin.

Des enfants, elle en avait 4 et Basile savait les endormir. Comme il avait endormi leur père avec quelques babioles pour sa bagnole.

Il lui a parlé de jeu et l'a amené au casino proche. Il avançait l'argent mais peu importe. Ce que souhaitait Basile c'était de le rendre accro.

En deux mois, le voisin ne revenait de ses déplacements de semaine que pour aller jouer.

Il a progressivement puisé dans les réserves familiales. 

 

6 mois plus tard, elle est venue trouver refuge chez Basile car son mari, devenant aigri, perdu et  hargneux voulait la violenter. 

De ses bras elle est passée dans le lit.

Elle lui apprend qu'elle n'est plus au bord du gouffre financier mais qu'elle est plutôt au fond. Ils vont vendre la maison et les enfants vont être placés provisoirement . L'information préoccupante est venue de l'école qui s'inquiète des conditions de vie de cette famille.

 

Basile décide alors de partir avec elle et de laisser l'autre toquard à son malheur.

Ainsi fut fait.

les enfants en famille d'accueil, le père au boulot et à régler ses dettes et elle toute pimpante et ravie dans les brancards de Basile à dix lieues d'ici.

Elle redécouvre avec Basile les nouvelles joies de la maternité et surtout récupère son statut de femme au foyer. En fait, la pimpante est redevenue bonniche aussi vite que les deux enfants qui sont nés.

 

Basile continue de fréquenter les casinos alentours et  découvre une charmante jeunette qui lui offrira bien plus que le néccessaire. C'est une voisine un peu triste, un peu seule, un peu jolie. 

Elle réside dans une maison mitoyenne de la leur.

Le problème c'est qu'il n'y avait pas assez d'espace entre les deux maisons.

 

Il est joueur, Basile, son truc c'est le casino.

 

Commenter cet article

chervalin 20/09/2011 08:41


Bonjour, Madame La Baronne
C'est effectivement cela, aller chercher plus loin dans un ailleurs ce qui pourrait être mieux.
Je pense qu'il s'agit là de comportement de fuite. Mais que fuit-elle?
Seon moi, elle (ou il, car ce n'est pas une attitude exclusive des épousées) est sous l'influence ou le contrôle des médias et autres écraseurs de temps, qui en venant rappeler la solitude ou la
quotidienneté de la vie, viennent provoquer de la désespérence et invitent à la sollutionner dans le rêve ou la quête d'un monde meilleur.

Les personnes ne sont plus invités à profiter du temps présent, d'un oiseau, d'une pluie, d'un sourire, d'un moment, d'eux et de ce que cela leur fait.
Ils vivent par procuration en se projetant dans une fiction et s'enfuient du temps présent.

Cette jeune femme était aveuglée par les séries télé et par les doutes sur son choix de vie familiale.
Elle a eu un moment d'égarement avec ce voisin et son mari l'avait bien compris.
Il n'a pas su faire avec ça.
Il n'a pas su la reconquérir. Au lieu de redynamiser son couple, pour des raisons qui me sont inexpliquées, il a choisi de se lier à Basile.
Il n'y a pas de formation pour cela. Il n'y a pas de codes qui viennent informer sur ce que l'on doit faire

Je viens de m'apercevoir que j'en ai mis une tartine.
Vous êtes forte, La Baronne pour faire parler les gens avec une seule phrase.
Amitiés


labaronne 19/09/2011 22:33


comme à chaque fois, j'ai le coeur qui se serre, pourquoi ces femmes se laissent aller à trouver pire pour réparer une vie déjà boiteuse ?