Dissidence

Publié le par chervalin

Je ne pense pas que la désignation du prix nobel pour le dissident chinois, soit une heureuse décision.

Le rapport de force semble avoir été mal évalué et cela resemble bien à un coup médiatique qui va foirer.

je pense que le jury n'a pas pensé que la famille et les amis dissidents du lauréat emprisonné, exaltés et heureux d'une telle audience, pouvaient être à leur tour importunés, voire brimés.

Nous sommes impuissants pauvres européens, voire assez lâches au regard du merveilleux pactole économique de la Chine.

Il eût fallu que l'ensemble des membes du jury se présentent eux même à la prison et s'installent devant la porte jusqu'à ce que le lauréat sorte.

Mais de Stockholm, je pense que c'est facile de provoquer un émoi , certes justifié, mais quelque peu provocateur, utilisant les médias comme relais du coup de tonerre..

Les Jeux olympiques ont bien eut lieu , malgré les manifestations et la Chine à trusté les médailles avec des inconnus  ne jetant même pas le doute ou la suspiscion dans les médias ou nos dirigeants politique, économique et sportif. Je ne me rappelle pas avoir entendu l'ensemble des médias se positionner contre le pouvoir chinois sachant le nombre important de détenus de droit commun injustement privés de liberté de parole.

Les médias se sont disloqués en se retroussant avec leurs drapeaux nationnaux et leurs experts comptables de médailles gagnées ou volées. 

Par ailleurs, le Nobel de la paix décerné à ARAFAT et BEGUIN n'a pas arrêté le processus de guerre.

 je le redis, ce prix nobel 2010, ce n'est pas malin et je pense qu'il couronne un martyr. Cela me fait penser à la canonisation.

chervalin

Publié dans médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article