Chani

Publié le par chervalin

Avec mon épouse, nous avons suivi, toute la semaine, un reportage sur la 5, absolument magnifique et très enthousiasmant.

Il s'appelle Chani. Il a 30 ans, époux d'une magnifique Bornéalaise et père d'un enfant de 5 ans.

C'est un franco asiatique  et s'est installé à BORNEO. Il a deux passions la radio et la sauvegarde bdes animaux dans l'ile de BORNEO où les espèces endémiques pullules . Notamment les grands singes gibbons traqués et décimés par les trafiquants et les revendeurs.

Chani se bat et utilise la radio qu'il a créé sur sur la ville et lance chaque matin " GOOD MORNING KALIMATAN  qui n'est pas sans rappeler Good Morning VIETNAM. En très peu de temps et grace à la musique moderne et originale ciblée sur les jeunes, il a réussi à développer une audience non négligeable et il a eu l'idée d'utiliser cette audience pour la protection des gibbons. 

Chani a créé une fondation et ainsi, sauvegarde les animaux en les installant dans un dispensaire sur une ile ( qui n'est pas sans rappeler Daktari) puis après les avoir soigné, les remet en liberté dans la jungle immense de Bornéo.

Bornéo est la troisième plus grande ile du monde et Chani fait cela. Protéger chaque animal que les humains vénaux tentent de massacrer.

Là où je l'admire, c'est qu'il se sert de la radio. Non pas en faisant une intervention de sensibilisation mais en donnant du sens à sa radio et en la fondant sur le principe de solidarité envers la protection des gibbons.

En fait un peu comme RCF (radio catholique française) le fait dans le partage d'une croyance, Chani l'a crée dans le partage de son amour non seulement des grands singes mais aussi de toutes bêtes qui seraient victimes de mauvais traitements et qui seraient sous la protection des autorités au titre d'espèce endémique.

Cette série de reportages nous a montré qu'un homme seul, avec de l'immagination et de la fougue pouvait réaliser des choses insensées, mobiliser une très grande partie de la population d'une ile autour d'un concept original, créer trois entreprises (radio, dispensaire, fondation), sensibiliser la population très jeune de Bornéo et se faire respecter lorsqu'il intervient.

Chapeau Chani, moi, je t'admire.

En France il y a à mon avis, deux ou trois personnes qui ont réussi à utiliser les médias pour  mobiliser les gens vers la protection.

Le premier fut Alain BOURGOIN DUBOURG , le second fut Niclolas HULOT. COUSTEAU fut de mon avis trop ciblé et je  pense que Bardot a davantage utilisé sa réputation que la création d'un concept.

Allez revoir les reportages de Chani sur internet sur la 5. C'est un type bien.

Chervalin 

Publié dans endémia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article